Mes motivations

J'ai toujours voulu un travail artistique comportant un aspect humain. Le tatouage était donc le médium idéal pour moi; c'est un des rares travails ralliant technique et créativité tout en comportant beaucoup d'interaction avec les gens. J'ai aussi toujours été un fanatique de croissance personnelle: J'aime l'idée d'avoir un contrôle total sur sa vie, et c'est pour cette raison que j'ai appris le métier par moi-même. En plus de donner beaucoup de contrôle, le fait d'être autodidacte m'a donné jusqu'ici une très grande liberté artistique et professionnelle. L'effort requis pour en arriver ici a été considérable, mais le fruit de cet effort est selon moi beaucoup plus riche.

Préférences artistiques

Le style que je recherche à reproduire est basé non seulement sur ce que j'aime dessiner mais aussi sur les forces que je suis capable d'exploiter. J'adore le style comic book. Les images sont complexes sans pour autant tomber dans des détails qui ne survivraient pas aux épreuves du temps, les lignes varient constamment en épaisseur, ce qui donne de la profondeur et améliore la lisibilité, et les couleurs sont toujours très percutantes, sans pour autant détourner l'attention de la structure de l'image.

J'aime prendre ce style et le mélanger au black and grey classique, ce qui va chercher beaucoup plus de contraste et de dégradés dans l'image pour qu'elle saute aux yeux avec le plus d'intensité possible. 

Le style de chaque tatoueur est différent, et je crois qu'il est important de respecter ses propres limitations techniques et artistiques afin de rester conséquent avec son caractère. C'est pour cette raison que je n'accepte pas tous les projets qui me sont offerts: j'ai tendance à éviter les tatouages asiatiques, les tribaux, les portraits et les reproductions d'oeuvres déjà existantes. 

Valeurs éthiques

J'accorde une très grande importance à l'éthique derrière le tatouage. Même si il gagne constamment en popularité, il ne doit jamais être pris à la légère. Je déteste refuser de faire des tatouages, mais je déteste encore plus aider quelqu'un à commettre une erreur. J'évite les tatouages sur un coup de tête, les rendez-vous spontanés et je questionne fortemment les idées douteuses. Je crois qu'en imposant au client un certain respect pour le tatouage, je le force à se respecter lui-même et à prendre des décisions plus éclairées.